Ensemble Instrumental de L'Uzège




La Bottega del Violino
 Atelier de
lutherie à Uzès



La Boutique Bio du Duché
La Boutique Bio d'Uzès


ville d'Uzes
Ville d'Uzès
Le Chevalier de Saint George

          Né le jour de Noël 1739, à Basse-Terre en Guadeloupe, Joseph est le fruit de l'amour entre Nanon,  une belle esclave d'origine sénégalaise et Guillaume Pierre Tavernier de Boullongne, un planteur noble. Après une enfance dans les îles, dans la propriété de son père qui jouxte le lieu-dit "Saint-Georges", Joseph Boulogne passe son adolescence à Paris, où il séduit toute l'aristocratie. Ne pouvant par sa couleur hériter du titre de noblesse de son père, celui-ci contourne la loi et le nomme "Chevalier de Saint-George" (désormais orthographié sans "s" final).

          Doué pour toutes les disciplines, Joseph est confié aux meilleurs maîtres de l'époque : La Boëssière pour le fleuret, Jean-Marie Leclair pour le violon, François-Joseph Gossec pour la composition. Excellent écuyer, meilleur escrimeur du royaume, nageur imbattable, patineur accompli, cet athlète impressionne par sa grande stature, et séduit aussi par sa beauté, sa parfaite éducation, son habileté remarquable de danseur et bien entendu ses talents de musicien. Admiré et soutenu par Marie-Antoinette, il devient son professeur de musique.

          Violoniste virtuose et compositeur reconnu par ses pairs (Karl Stamitz, Luigi Cherubini... sauf W.A.Mozart dont on le dit rival), considéré comme le meilleur chef d'orchestre du moment, il dirige dès 1770 le concert des amateurs fondé par Gossec, puis dès sa fondation en 1781 l'Orchestre de l'Olympique, qui devient le meilleur et le plus étoffé des orchestres d'Europe, pour lequel Joseph Haydn compose ses six symphonies parisiennes.

          Saint-George rayonne pleinement, mais malgré des dons hors du commun, il a dû apprendre à convaincre avec humilité et à lutter contre les préjugés, car sa qualité de métis ne lui concède aucune faiblesse. Fervent défenseur de l'égalité, il s'engage à 52 ans pour la révolution. Il est nommé colonel d'un bataillon d'hommes de couleur, le 13e régiment de chasseurs, vite rebaptisé la légion de Saint-George, pour ses nombreuses victoires. Dans la tourmente qui suit la révolution, sous le coup de la loi des suspects, il est emprisonné en 1793, mais échappe à la guillotine grâce aux témoignages de sa bravoure républicaine.
Dans l'accalmie post-révolutionnaire, les sociétés musicales refleurissent, et Saint-George pourra à nouveau montrer que son talent n'a rien perdu de son élégance et de sa vivacité.

          Des décennies après sa mort en 1799, il reste dans les mémoires comme le "fameux Saint-George". Son oeuvre par contre a été sérieusement éclipsé suite au rétablissement de l'esclavage par Bonaparte en 1802 (poussé par les intérêts économiques des planteurs!), les noirs étant décrétés inaptes à toute création. La vague du Romantisme naissant achèvera d'ensevelir une deuxième fois ce "Mozart noir".

                                              ____________________________________

          Peut-on ne pas être passionné par ce personnage à l'existence si riche et oublié par l'histoire? Au sein de notre ensemble, la redécouverte de son répertoire nous enthousiasme, par la précision et la fraîcheur de son écriture qui nous convient à merveille. Musiciens amateurs fervents, nous espérons contribuer à la renaissance du "fameux Saint-George", notamment en préparant des rééditions corrigées de certaines de ses compositions, à partir des manuscrits d'époque.





Accueil




Press Book


Les musiques réalisées pour l'ensemble




le concert de Monsieur de Saint George
L'association dédiée
au Chevalier de
Saint George